HISTORIQUE de fr.rec.sport.football

Cet Historique a été écrit par Planète Marsey le 19 février 1999

 

Avant-propos
============
J'ai découvert usenet un beau matin de décembre 93 grâce à un ami thésard espagnol qui avait eu la joie de tâter des niouses dans son espingouinie natale. Après avoir pris connaissance des bases de fonctionnement de mon brouteur et avoir parcouru tout dubitatif la liste des newsgroups, déjà très conséquente à l'époque, je m'apprêtais à remettre une éventuelle exploration approfondie pour plus tard lorsque je tombais sur un groupe au nom alléchant, fr.rec.sport. Un petit click et voilà, j'en ai pris pour 5 ans (au moins). Je vais ici vaguement tenter de vous faire un historique de l'évolution des choses, mais avant je tiens à préciser quelques points histoire que vous ne perdiez pas votre temps en une inutile lecture :
1) je suis supporter de la plus grande équipe de l'histoire du football français, la seule avec un palmarès digne de ce nom, celle qui a offert à son public, et par la même en a privé le public des autres clubs français, le plus grand des bonheurs, celui de l'avoir fait en premier et d'occuper à jamais la première place de la légende, celle enfin sans qui la victoire du 12 juillet 98 ne serait jamais restée qu'un vain rêve (théorie que je ne développerai pas ici). En conséquence, et même si je suis capable de reconnaître qu'il y a ici aujourd'hui plusieurs supporters parisiens très sympathiques, faut pas s'attendre à 100% de bonne foi (et à 0% d'ézagération).
2) Même si le trafic n'a pas toujours été aussi important qu'aujourd'hui, vous imaginez bien qu'en 5 ans, il a bien dû être posté tranquille une centaine de milliers de messages, par plusieurs centaines d'intervenants. Faut pas s'attendre à 100% d'exactitude (et à 0% d'oubli).
3) Contrairement à la fabuleuse "Histoire du football" racontée par l'excellentissime Le Zaz, il n'y a rien de comique ici, c'est donc plutôt réservé aux vrais accros de frsf, les autres risquent de s'ennuyer ferme.
Fr.rec.sport
============
Que trouve t'on début 94 sur le newsgroup fr.rec.sport ? Je vous le donne en mille : des supporters marseillais (fiers et sereins), des anti-marseillais (haineux et acharnés), et le reste, c'est à dire pas grand monde, en gros quelques supporters de clubs de seconde zone, quelques cyclistes outrés par le rude langage employé par les footeux, de rares mais inévitables trolls, et quelques âmes égarées qui se demandent bien ce qu'elles foutent là. Pourtant, comme son nom l'indique, il s'agit bien d'un site unifié sensé parler de tous les sports du monde francophone, mais force est de constater que le football français y occupe au moins 90% du trafic et 100% des "débats". Les articles concernant les autres sports donnent dans leur très grande majorité des résultats et des infos générales, point de prise de tête d'aucune sorte. Pour ce qui est du foot, la période y étant certainement pour beaucoup, l'essentiel du débat est concentré sur le thème "on est les meilleurs"/"vous êtes des magouilleurs". Avec bien sûr, ponctuellement, l'intervention des légendaires pleutres qui viennent amicalement commenter l'actualité. Bon bleubite totalement ignorant de la netiquette et de ses règles à la con sur les périodes d'adaptation et autres foutaises, stupéfait de voir ainsi vilipendé mon club fétiche et tel le don Quichotte du réseau, mon sang ne fait qu'un tour et yop, sus au vilain. A cette époque, les méchants sont essentiellement représentés par deux spécimen aigris et coriaces, Cédric V. et Noël C. Le premier est "supporter" des girondins, le second l'est du PSG (et de monaco!). Si je mets supporter entre ", c'est qu'en fait l'essentiel de leur diatribe est concentrée non sur le supportage de leur club mais sur l'attaque à outrance du marseillais (si vous voulez, un peu comme un certain supporter des verts qui débarquera plus tard, et qui ne pouvait au début être identifier comme tel que grâce à un laconique "en vert et contre tous"). Ainsi, le cynique Cédric nous parle souvent du fameux sourire de Berlusconi à Munich (vous l'avez tous vu je pense), alors que le virulent Noël nous suggère souvent d'aller nous faire enculer ailleurs (et hop, 3 cyclistes qui s'évanouissent). Même si certains posts laissent entendre que des échanges par mail arrivent à être posés, voire courtois, sur le forum ça flingue sévère. Pour lutter contre ces affreux, plein de gentils et sympathiques supporters marseillais, fiers de l'être, qui utilisent les diverses rhétoriques habituellement employées dans les débats pour faire plier l'importun : logique, ironie, insulte, humour, mépris, apitoiement, menaces, tout est tenté mais rien n'y fait. Quelques noms qui me reviennent comme ça de ces fiers pourfendeurs de bêtise : Guy gdb, Diego, Yann A, KHAW, Cogito, Didier B (déjà), Jean Passe et D. Meyeur... Heureusement, pour se détendre entre deux frittages, ce même Yann A nous poste l'intégralité de l'article du Provençal sur le dernier match de l'OM, alors que Eric D. nous raconte le match vu des tribunes du vélodrome ; les deux sont très utiles pour les expatriés. Sinon, également pour la détente de tous, il n'est pas rare qu'un sympathique intervenant vienne tenter de nous expliquer qu'il n'est pas utile de s'insulter pour parler de sport, que ce groupe est inintéressant et qu'il ne reviendra plus (et oui, déjà). Cela nous permet d'avoir les rares moments de consensus général où, unanimement, tout le monde envoie paître le malheureux.
Et ainsi va la vie du ng jusqu'en 95, les temps forts "sportifs" d'alors (coupe du monde sans les français, titre parisien, rétrogradation de l'OM, ...) n'attirent pas la grande foule, bref, on s'ennuie un peu entre deux insultes.
Voilà d'ailleurs ce que je postais dans ces eaux là :
============================================================
> From marsey
> Date: April 11, 1995
> Newsgroups: fr.rec.sport
> Subject: Re: CANTENOT DEHORS etc..
>
> Je suis un peu triste de constater que le zen a totalement (presque)
> disparu de nos debats de footeux, et que nous sommes tristement en train
> de donner raison a nos detracteurs. Il est vrai que tant que les
> insultes et polemiques ne concernaient que des matchs, des equipes, des
> joueurs, on pouvait faire passer ca sur le compte de la passion pour son
> club, mais si maintenant on s'insulte sur des polemiques n'ayant rien a
> voir avec le sport, on va vraiment passer pour des primates, ce qui je
> pense n'est pas vrai pour la plupart d'entre nous, il suffit de voir les
> debats dans les mails directs pour s'en persuader.
> C'est triste aussi de constater que si maintenant on cherche de l'humour
> dans les posts enflammes (si si, avant, y'en avait), il faut descendre
> au moins au 51eme degre.
> Tel le Martin Luther King de fr.rec.sport, j'ai fait un reve, ou on
> serait tous des brothers, ou la subtilite des reponses aux posts
> n'aurait d'egal que la pertinence des attaques, ou l'osmose de la
> communication rendrait les smileys inutiles, et ou surtout on en
> mettrait ce soir 5 aux parisiens et ils ne nous casseraient plus jamais
> les bolloks ....
> Marseillais, le monde (moins les parisiens et Vigneau) est avec vous, ne
> nous decevez pas. Plus que jamais fier d'etre marseillais.
>
> De la planete Mars...
============================================================
La scission
===========
Si ça nous amusait quand même beaucoup de s'en foutre plus ou moins gentiment plein la gueule, ça a eu par contre le don d'agacer au plus haut point nos amis cyclistes et rugbymen (qui formaient alors l'essentiel de la représentation non footeuse du ng). Et c'est à leur initiative que va être lancée la procédure de vote pour la création de fr.rec.sport.football (fr.rec.sport devenant fr.rec.sport.divers pour tous les autres sports). Ainsi, cette création va résulter non pas de la volonté d'un groupe de personne d'avoir un thème particulier de discussion, mais d'une volonté d'expulsion de malfaisants nuisibles. N'étant pas un fufeur, je ne sais pas si ce phénomène est courant, en tout cas il s'agit bel et bien d'un coup de pied au cul, qui sera d'ailleurs accepté sans trop de résistance de la part desdits malfaisants (qui en général voteront soit oui, soit rien). Fr.rec.sport.football est ainsi crée le 17 avril 95 (jour de mon anniversaire, on croit rêver !!!). Fr.rec.sport.divers va avoir beaucoup de mal à s'en remettre, en tournant avec une moyenne d'environ 5 posts par jour dont 2 qui causent de foot parce que leur auteur n'est pas au courant qu'il y a eu scission et 2 autres qui sont pour dire à ces auteurs en question qu'il existe maintenant un ng exprès pour parler de foot ! Tout un programme.
Fr.rec.sport.football : les débuts
==================================
Curieusement, les débuts vont aussi être assez difficiles. Il semblerait que tous les footeux aient alors spontanément constaté qu'il était beaucoup moins marrant de s'insulter en tête à tête. Une des raisons assez plausible de cette baisse sensible des activités provoquantes est, à mon avis, qu'une grande partie de l'argumentation (soit de défense d'un club soit de son attaque) était destinée à convaincre le monde en général et non l'adversaire en particulier. Je m'explique : en disant "l'OM est le plus grand club du monde et je suis fier d'être Marseillais", ce n'était pas le supporter du PSG que je cherchais à convaincre, mais peut être bien le cycliste et le rugbyman. Surtout qu'à l'époque, l'assistance footeuse n'était pas du tout là pour se laisser convaincre de quoi que ce soit. Du coup, sans ce "public" externe, l'argumentation devenait clairement vaine : va t'en expliquer à un parisien borné qu'il ne sera jamais qu'un bien piètre second, ad vitam il te parlera de Glassman. Peut être aussi tout simplement qu'on était fiers de notre connerie, et qu'en se retrouvant uniquement entre cons, sans personne pour constater sa grande étendue, on a trouvé ça beaucoup moins fun. Anyway, ça se traîne, l'affluence baisse, l'engatse se meure. Heureusement avec l'automne vont arriver deux trublions acerbo- déconnants, Bob23 et Did42, supporters verts en exil à Lyon (sic), qui vont bien relancer la déconnade par une envie constante de polémiquage viril mais correct, un gros débit de conneries bien comme il faut et toute la mauvaise foi nécessaire à un bon débat frsfien. Tout cela va bien relancé la rigolade pour un temps. En parallèle, Philippe D. lancera un concours de pronostics des matchs de D1 qui occupera bien la bande passante. Cela dit, rien à voir avec aujourd'hui, dans cette période, 15 posts par jour c'est déjà énorme ! Le ton se re-durcira peu à peu début 96 avec l'arrivée simultanée de quelques gravos. Pour ses débuts, frsf n'aura donc pas été vraiment flamboyant, faut dire aussi que le seul club français générateur de passion est en D2, et qu'à part se foutre de la gueule des parisiens qui se font 2 fois ravir le titre par des paysans, il n'y a pas grand chose à faire. Il y a bien sûr l'épisode de la coupette européenne, qui aura certes le mérite de donner quelques heures de pseudo-gloire à ces oubliés du succès, mais qui s'éteindra bien vite suite à cette consternante fête donnée au parc des princes en son honneur.
1997, l'année charnière
=======================
La deuxième moitié de 1996 reste assez morne et n'apporte rien de bien constructif. Le turn-over est assez important, et bien que commencent sérieusement à apparaître des contributeurs toujours présents aujourd'hui (Bébert toujours très vert, Seb Daub, Marco C, Mathias G, Bruno S, Jean Passe et D. Meyeur...), la production reste faiblarde (dans les 20 posts par jour) et le ton acerbe. Peu à peu, courant 97, les rangs des gens "intéressants" (même si les débuts sont parfois difficiles) vont se mettre à grossir : Mannix, Skrok, Tonio, Kemp, Marcao, AURELIEN, Jean-Charles, VDN, Fred B, BAR92, voyeurdisc, PAM et les omniprésents Jean Passe et D. Meyeur arrivent successivement pour finalement former un groupe à la culture footballistique hautement développée et avec un bon sens du débat (bon pour certains il faut le dire vite ;-)). Mais voilà, il manque un catalyseur d'énergie, un porte drapeau flamboyant de la pensée frsf unifiée dans le délire, un générateur de liens virtuels forts afin que les débats gagnent à la fois en profondeur, en bêtise et en sincérité (concept ardu mais je fatigue). Et JLB sera tout ça (à noter que pour une fois, le fait qu'il soit marseillais n'influence pas mon jugement). En à-côté des discussions de ballon, il va inventer plein de choses qui n'avaient jamais été ne serait-ce qu'envisagées sur un forum sportif : poster des poèmes, foutre un merdier infâme en crosspost dans fr.rec.cuisine, chier en public, déclarer sa flamme amoureuse, vomir ses excès alcooliques, ... Il subira même des attaques de "justiciers" du net dont personne n'avait eu vent avant mais qui étaient bien décidés à le censurer (gasp) en lui pourrissant sa connexion. Devant le lever de bouclier unanime de frsf (toutes tendances réunies), les poursuites seront abandonnées. Entre temps, une autre personne va aussi créer un concept nouveau sur le forum qui est la rencontre en live. Il fallait bien sûr que ce soit un autre alcoolique notoire : Skrok va faire les premières soirées mauvaise foi au BB (avec Babar et Thierry ?) qui ouvriront la voie pour les bouffes et autres rencontres sportivo- festives qui suivront. Nous sommes fin 97/début 98, le ng est devenu l'espace de communication attractif et divertissant qu'il est encore aujourd'hui. Arrivent alors une cagole (et pour la première fois une fille apporte réellement sa pierre à l'édifice en discutant de façon pointue et colorée aussi bien de foot que de la spécificité sudiste), puis un astronome sur terril, puis le retour de vieux cons un temps lassés du vide d'inspiration de l'endroit, l'artiste TOON, ... Avec voyeurdisc devenu Gilles S pour débattre sur tout sujet avec une production quotidienne équivalente en nombre (et supérieure en qualité) aux productions hebdomadaires globales de 95, l'état d'esprit frsf encore présent aujourd'hui est désormais créé. Un épisode de cancel malheureux pendant la coupe du monde viendra un temps menacer cette belle harmonie, mais finalement la seule conséquence sera le départ définitif dudit JLB, qui de toute façon avait acquis sur la fin la fâcheuse tendance à se prendre pour le dieu du forum (et le fait qu'on puisse d'un certain sens le considérer comme le géniteur de cet esprit frsf n'excuse pas à mon avis ses débordements finaux). Pour répondre à quelques inquiétudes concernant la pérennité du ng, JCV, VDN et GS vont fufer (et dieu sait s'il faut du courage!) afin de nous créer charte, FAQ et Conseils d'Utilisation et faire ainsi taire des tracteurs de frsf. Depuis, moultes gens de grande qualité ont rejoint la joyeuse troupe. Même s'il est tout à fait impossible de faire une liste exhaustive, je citerais juste, après les incontournables Jean Passe et D. Meyeur, Ch'ti man, les Guillome's, les Hervé's, le Zaz, Luminy, Rogne, la seuneuceufeu, et teucétéra et teucétéra...
Frsf 99
=======
Vous le connaissez aussi bien que moi donc je vais pas vous pondre un flan que tout le monde aura envie de contester (encore plus que tout le reste), mais juste une petite synthèse sur ces 5 ans.
- Ce qu'il y a toujours eu ici : des marseillais, des anti-marseillais, des pleutres, des trolls, des qui se demandent à quoi sert le groupe (et qui s'en vont de ce pas), des gros cons fictifs ou bien réels, et des gens qui s'enculent (même si le sens profond a nettement évolué...)
- Ce qu'il y a aujourd'hui et pas hier : de vrais débats (aussi bien constructifs que parfaitement inutiles), des parisiens intéressants, des amis qui se voient dans des occasions non-virtuelles, des smileys superflus, dix fois plus de posts par jour en moyenne, une fille avec qui on peut parler de football, une charte et un site web. En quelque sorte, contrairement à celui Luther King, mon rêve s'est réalisé ;-D.
Si la première bouffe a déjà donné un sérieux coup de boost pour tout ça, espérons que la deuxième qui arrive bientôt, agrémentée d'un match historique, en remettra une bien bonne couche.
Epilogue
========
Pour finir, je tiens à m'excuser platement auprès de tous les gens biens (qui font ou ont fait la vie de ce forum) que j'ai omis de citer là dedans, mais même avec le soutien salvateur de dejanews, l'exercice est assez difficile. C'est avec grande joie que j'accueillerai les commentaires d'encore plus grands anciens. Si vous avez tenu jusque là, un grand bravo, et je vous remercie de votre attention.
Ah si, aussi, je vous encule tous avec ferveur et déférence.
Ohèmement votre. Planète Marsey.